Foodwatch a exigé le retrait des Barres Kinder du marché

L’association de consommateurs Foodwatch a mené une étude approfondie sur des produits à base de chocolat produits par Ferrero. Mais d’après l’association, ces produits chocolatés contiendraient des produits cancérogènes et nuisibles pour l’ADN.

Foodwatch parle des hydrocarbures retrouvés dans de nombreux produits chocolatés. En fait, le but de cette association est de prendre la défense des consommateurs et elle indexe surtout trois produits de l’entreprise sur les 20 analysés.

En premier, il y a le barres chocolatés Kinders, Lindt et Rübezahl qui contiennent d’importantes quantités d’hydrocarbures.

Dans les produits on trouve en fait deux types d’huiles : les hydrocarbures saturés capables de s’accumuler dans l’organisme et détruire les organes. Et Les huiles minérales aromatiques. Mais les deux substances contiennent des propriétés cancérigènes et pourraient détruire le génome humain.

Pour étayer sa thèse, l’association allemande indique que les huiles minérales pourraient être produites par le chocolat, les emballages, les machines qui servent à les fabriquer.

Les emballages dont la conception est faite avec du papier recyclé sont surtout indexés car dans leur couleur il y a des hydrocarbures minéraux et plusieurs substances chimiques capables de migrer dans les produits.

Réduire de façon légale le taux d’hydrocarbures

On retrouve aussi ces deux huiles critiquées dans les chocolats souvent consommés à Pâque et les calendriers de l’Avent. L’association réclame le retrait des produits du marché. Mais, les industriels ont indiqué qu’ils n’avaient aucunement violé la loi. De son côté le ministère de l’Alimentation allemand, il aucun problème n’a été noté.

PARTAGEZ
Étudiante en Médecine.