Les pipettes doseuses l’Uvestérol D jugées dangereuses

0
80

L’efficacité de l’Uvestérol D est remise en question après la mort d’un nourrisson qui a reçu une dose de ce médicament riche conseillé en cas de carence en vitamine D. Mais le plus grand problème est représenté par la sécurité des médicaments en pipettes, bien que le mode de prise très utilisé chez les adolescents ne comporte aucun danger majeur pourvu de prendre quelques précautions.

Un médicament très conseillé par les pédiatres

L’Uvestérol D est un produit proposé par la majorité des pédiatres pour prévenir le manque en vitamine D chez les nourrisson. Ce produit est contenu dans un flacon duquel, on extrait la dose nécessaire à donner à l’enfant avec une pipette.

Ce mercredi, celui-ci a été suspendu après le décès d’un bébé suite à la prise certaine de ce médicament mis en vente par le laboratoire Crinex depuis 1990. Il faut dire qu’il s’agit d’un des rares décès, mais de nombreux incidents avaient été signalés et causés par ce médicament concernant sont mode d’administration par pipette doseuse. A cet effet, le produit avait été mis sous surveillance renforcée » depuis 2006.

A la suite de nombreux avertissements émis par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), Crinex avait changé sa pipette en 2006, en créant des trous sur le côté, et changé la formule du produit en 2014, plus concentré pour que le volume à donner soit moins important.

Mais cette évolution avait été jugée insuffisante par la revue médicale Prescrire, qui indiquait qu’ »aucun élément réel » ne prouve « que le risque est réduit »: d’après elle, il fallait suspendre ce médicament depuis plusieurs années « .

L’Uvestérol ADEC n’est pas suspendu

Un autre produit du même laboratoire est mis en cause. Il s’agit de L’Uvestérol ADEC, un composé de nombreuses vitamines qui est également consommé avec la même pipette. Certains professionnels se posent la question de savoir pourquoi il n’est pas non plus suspendu ?

La consommation de l’Uvestérol ADEC est moins répandue d’après les explications de l’ANSM. Il est donné aux prématurés et aux bébés qui montrent un risque de manque ou de mauvaise ingestion des vitamines A, D, E et C comme cela peut arriver dans le cas d’un manque pancréatique. Il est à noter aussi que pour l’instant, aucun substitut à ce produit n’existe, d’après l’agence.