Les bienfaits de l’arrêt du tabac, pas après pas

0
441

Problème de santé mondial, le tabagisme entraîne le décès d’une personne toutes les six secondes à travers le monde. Il touche bien entendu les fumeurs, mais aussi les non-fumeurs, victimes de ce que l’on nomme le « tabagisme passif ». Dire stop à la cigarette, c’est alors respecter le bien-être des autres, mais aussi décider de prendre soin de votre santé. Et, pour cela, il existe de nombreux substituts nicotiniques, à l’image du bupropion, de la varénicline, du TCC notamment. Mais aussi, d’autres moyens comme l’hypnose, l’acupuncture, l’auriculothérapie par exemple, pour écraser sa dernière cigarette. En parallèle, pour augmenter vos chances de succès, il est possible d’opter pour l’e-cigarette. La cigarette électronique permet en effet de recréer de manière artificielle des sensations similaires à celles procurées avec une cigarette classique. C’est surtout, un bon moyen d’atténuer les symptômes de manque – nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, anxiété notamment – de manière progressive et pérenne grâce aux différents dosages de nicotine possibles – de 19.6 mg/ml à 0 mg/ml – contenus dans les E.-liquides. Quoi qu’il en soit, laisser tomber la cigarette présente de nombreux avantages. Teint plus frais, risque de cancer en baisse, espérance de vie accrue en particulier, les effets de l’arrêt du tabac ne tardent pas à se faire sentir. Gros plan.

Les effets au bout d’une journée

Très vite, les battements cardiaques retrouvent un rythme normal et, par voie de conséquence la pression artérielle aussi. Le cœur et les artères ne sont alors plus fragilisés : le risque d’infarctus du myocarde diminue. Les extrémités du corps se réchauffent. En parallèle, le taux de monoxyde de carbone et de nicotine contenu dans le corps équivaut à celui d’un non-fumeur. 

Les effets deux jours après la dernière cigarette

Les sens comme le goût et l'odorat s’améliorent. Le tabac ne masque alors plus les arômes et les parfums des aliments. Votre bouche est moins sèche, l’haleine est moins fétide, les dents retrouvent de leur blancheur, de quoi améliorer votre capital dentaire. Une fois la période de sevrage passée, le sommeil est de meilleure qualité et les insomnies se réduisent. 

Dès le premier mois

La mine redevient radieuse, élastique et moins ridée. Et pour cause, le tabac bloque la production de collagène de la peau ce qui entraîne le vieillissement prématuré de celle-ci. En parallèle, la capacité pulmonaire s’accroit, la respiration se fait naturelle sans toux et la voie est plus claire. En fait, c’est votre organisme dans sa globalité qui retrouve de sa vitalité. Une situation qui facilite alors la pratique d’une activité physique régulière sans perdre sans s’essouffler. 

Un an et plus après l’arrêt

Il suffit d’une année seulement pour que le risque de maladies cardiovasculaires se réduise de moitié. Au bout d’une dizaine d’années, l’espérance de vie augmente et se rapproche de celle d’un non-fumeur. Les risques de cancer du poumon, de la bouche, de la gorge, de la vessie ou de l’œsophage notamment diminuent aussi. Les risques de dégénérescence maculaire, d’infertilité et de ménopause précoce également. 

Au final, les bienfaits sur votre santé de l’arrêt du tabac sont légion, d’autant qu’il n’est jamais trop tard pour arrêter la cigarette. Le tout est de vous faire accompagner pour commencer une nouvelle vie, pour rester et demeurer en bonne santé. Pour autant, il convient également d’adopter les règles de base d’une bonne hygiène de vie.