Alerte sur un sirop contre la toux

Un sirop pour soigner la tout qui contient de la codéine, de la prométhazine et un peu de soda pour mélanger le tout… c’est la fruit explosif du « Purple Drank », que recherchent d’avantage, les adolescents et les jeunes adultes car il procure des effets énergisants, décontractants certainement fantasmatiques.

Ce « cocktail de couleur violette » est né aux États-Unis, dans les années 1990 dans les milieux de rappeurs où plusieurs jeunes subissent les méfaits. Ce qui devient un sérieux problème de santé publique chez ces derniers. En France, c’est d’abord, l’Ordre national des pharmaciens l’an passé qui avait sonné l’alerte sur les dangers de ce cocktail, ensuite l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui vient à son tour attirer l’attention de l’opinion sur la montée de l’utilisation déformée de ces médicaments qu’on ne peut obtenir qu’après avoir présenté une ordonnance en pharmacie. Signalé pour la première fois en 2013, « une hausse considérable a été notée », indique l’ANSM.

La victime la plus jeune avait 12 ans

Plusieurs hospitalisations ont été notées suite à des abus, des troubles de la vigilance ou du comportement et des crises spasmodiques. Un jeune de 12 ans a d’ailleurs été touché faisant de lui le plus jeune des victimes. Contenant opiacés, les consommateurs pourraient en être accrocs, suscitant les inquiétudes des autorités.

PARTAGEZ
Moi, Benjamin, 23 ans et étudiant en Psychologie à l'Université de Lyon 2. Je partage ici mes anecdotes ou encore mon expériences (petite) d'étudiant. Je parle de tout, mais surtout de rien ! Bonnes lectures !