Quelle place occupera l’assurance dans les voitures autonomes ?

0
147

Désormais, la voiture du futur est mise en réflexion sur plusieurs constructeurs automobiles et entreprises intervenant dans la tech.

Le défi que se lancent ces grandes entreprises comme Google, Tesla et autres, est celle de créer une voiture qui pourra remédier les erreurs humaines, et apporter plus d’assurance demain. Cependant, ce défi est énorme, car l’assurance doit être complète.

Une maturité attendue pour 2040

Pour les experts, la voiture autonome va connaître sa perfection en 2040. La voiture autonome prendra en compte, le cadre légal, l’environnement et la technologie, comme elle pourra se déplacer sans être conduite par un humain et de façon sécurisée.

Mais pour y parvenir, plusieurs obstacles doivent être franchis, car pour l’instant les routes ne sont pas encore adaptées à ce genre de véhicules.

Un cadre légal allégé

La loi sur le sujet de la voiture autonome vient d’être allégée. En fait, depuis le 23 mars, 2016, un texte voté par la commission européenne des Nations Unies indique que les systèmes de conduite automatisée ne seront acceptés que si les voitures respectent les règles établies par les Nations Unies sur les véhicules ou devront passer par un contrôle. De ce fait, la production de la voiture autonome inclura de règles sur l’assurance automobile, certainement adaptées à ce nouveau type de voiture.